Quelques proverbes boursiers et leurs explications

juin 4th, 2011
admin

Le monde de la bourse possède un certain nombre de proverbe, nous en verrons ici quelques un et nous tenterons de les expliquer.

Quand Wall Street éternue, la Bourse de Paris s’enrhume.

Ce proverbe nous indique que toutes les places boursières sont liées et un évènement majeur sur une bourse entraine forcement des répercutions sur les autres bourses. On a bien vu avec la crise que la chute d’une place boursière peut avoir de grandes répercutions sur les autres places boursières.

Lorsque la vitesse d’évolution du marché dépasse celle de l’organisation, la fin est proche.

Ce proverbe illustre parfaitement ce que l’on appelle les bulles spéculatives, en gros, lorsque la valeur boursière d’une société dépasse sa valeur réelle, on peut s’attendre à un ajustement violent de la part des marchés et donc à une chute violente des cours. C’est ce qu’il s’est passé il y a quelques années avec la bulle internet et qui commence à se reproduire avec les sociétés sociales sur internet comme par exemple Facebook qui sont à ce jour largement surestimées.

Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Ce proverbe qui n’est pas spécifique à la bourse illustre une des règles principales du money management, il ne faut pas placer tout votre capital sur une seule action ou une seule devise, en cas de chute du cours de cet action (ou devise) vous risqueriez de perdre l’ensemble de votre capital. Il faut donc diversifier au maximum votre capital.

Octobre est un mois particulièrement dangereux pour spéculer en bourse. Mais il y en a d’autres: juillet, janvier, septembre, avril, novembre, mai, mars, juin, décembre, août et février.

Ce proverbe nous indique que la bourse est risqué et ce quel que soit le moment de l’année ou l’on veut spéculer.

Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel.

Si vous souhaitez vous lancer sur le Forex, vous devrez toujours garder ce proverbe en tête. Les cours ne font pas que monter et il arrive forcement à un moment ou un autre que le cours se remette a chuter, il faut donc être capable de se retirer au bon moment plutôt que de tenter de diable et se retrouver face à une chute brutale d’un cours.

Pourquoi a-t-on créé les économistes ? Pour que les météorologues ne soient pas les seuls à se tromper.

Ce proverbe nous dis qu’il est impossible d’avoir raison tout le temps, même ceux ayant faire des années d’études et ayant une grande expérience en matière d’économie peuvent se tromper. Rien n’est sûr en économie et sur les marchés boursiers et même le meilleur économiste du monde se trompera.

Leave a Reply